Sophie Dubuis: “Je n’ai pas trouvé d’autre test que PULSIONS qui permette autant de bienveillance et de recul.”

Certifiée depuis 3 ans à la méthode PULSIONS, après avoir rejoint Christian Oberson au sein de RHConseil, Sophie Dubuis a un parcours riche qu’elle doit à sa force de caractère, à son travail et à son ambition. Résolument Suisse, elle a débuté sa carrière à Zurich puis Fribourg dans le domaine du tourisme avant de travailler à Palexpo et de diriger le Centre International de Conférences Genève (CICG). Elle a été directrice de Bucherer Genève où elle a mené à bien la réorganisation de la structure et la rénovation du bâtiment de la Rue du Rhône. Aujourd’hui, elle est présidente de la fondation Genève Tourisme & Congrès, membre du conseil d’administration de la Banque Cantonale de Genève et de Migros Genève, et représente les intérêts genevois au sein de l’Union Patronale Suisse. Experte en management et en stratégie, Sophie se sert de son expérience et de son expertise en s’investissant auprès des femmes leaders. Interview d’une passionnée de PULSIONS qui l’utilise même dans sa vie personnelle!

Sophie, quel riche parcours! Comment avez-vous connu la méthode PULSIONS?

J’ai travaillé durant 10 ans à Fribourg puis à Genève avec l’actuel directeur général de Palexpo. En 2007, il m’a proposé de faire un bilan de compétences. Je l’ai fait avec Steeves Emmenegger qui m’a fait connaître PULSIONS en me faisant passer le test. Depuis, la méthode m’a accompagnée tout au long de mon parcours, au CICG, chez Bucherer et actuellement. Ce que j’apprécie énormément dans PULSIONS, c’est la clarté de compréhension qu’il offre, et son côté non jugeant. J’ai fait beaucoup d’assessments dans ma carrière et je n’ai pas trouvé d’autre test que PULSIONS permettant autant de bienveillance et de recul. Il donne une base commune de mots pour expliquer le comportement d’une personne sans entrer dans le côté intime de sa personnalité ; cela facilite grandement l’accompagnement.

Comment l’utilisez-vous au quotidien?

Pour le recrutement, je l’utilise à la fin du processus pour les finalistes; cela donne un niveau de précision supplémentaire ou un autre regard à nos clients. Dans mon accompagnement, il n’est pas obligatoire mais je le propose systématiquement; et jusqu’ici, on ne l’a jamais refusé. Cela me permet de démarrer l’accompagnement sur une base commune. Je fais des accompagnements courts, pour des réorientations professionnelles ou des prises de poste en début de prise de fonction permettant de prendre sa place avec les bonnes bases. Avec le recul et l’expérience je me rends compte que ce qui est fondamental, c’est le positionnement. Quand on sait qui on est, où on est, pourquoi on est là, tout le monde trouve plus aisément sa place et chacun se sent mieux.

Quelle a été votre réaction en découvrant votre profil?

J’avoue que je n’avais pas anticipé que ma fondamentale serait la pulsion Social. En revanche, je n’ai pas été surprise par ma Liberté et ma Performance. J’ai eu une vraie excitation et un vrai plaisir à le faire. Surtout en comparaison aux nombreux assessments vécus dans ma carrière. Ce test a un côté ludique sans le départir de son sérieux. Et cela parle beaucoup à ma pulsion Liberté! J’ai la conviction que les certifiés ont compris la philosophie que Daniel (le fondateur, ndlr) a porté dans la méthode. Et ils continuent de la perpétuer avec justesse et intégrité dans leurs restitutions.

Quelle est la réaction de vos clients quand ils découvrent le leur?

Honnêtement, je n’ai jamais eu de mauvaises réactions en restituant un profil. Chacun, chacune s’y retrouve, même les plus sceptiques. J’ai remarqué au fil des années que les réactions dépendent beaucoup des fondamentales. Au moment de la restitution, on peut déjà les deviner. Par exemple, les personnes ayant une pulsion Sécurité très élevée vont être assez inquiètes au début de l’entretien. Pour celles qui ont la Performance personnelle très élevée, il faut que ce soit clair, rapide car elles ont une très grande capacité d’analyse. Celles qui ont beaucoup de Vert, vont être attentives, écouter jusqu’au bout, ne pas vous interrompre.

Quelle est sa plus-value dans votre activité?

Pour la partie recrutement, PULSIONS me donne un éclairage inédit sur le profil des personnes et de l’adéquation de leur profil aux postes pour lesquels ils postulent. Pour ce qui est de mon offre d’accompagnement, mon objectif est qu’il soit rapide et efficace pour le bien des personnes que j’accompagne, le but étant qu’en quelques séances la personne puisse trouver de nouvelles ressources. L’outil est très concret et permet d’aller profondément mais clairement dans le profil comportemental. Pour l’accompagnement des groupes, conseils d’administration, conseils de direction, comités, faire le profil de chacun permet de savoir sur quels profils s’appuyer selon les contextes rencontrés par le groupe. Cela permet d’identifier les forces et de fonctionner de manière très complémentaire afin que chacun puisse aisément trouver sa place et amener le meilleur de lui-même.

Quelle est l’avantage de PULSIONS par rapport à d’autres outils?

J’ai expérimenté d’autres outils dans ma carrière. PULSIONS est celui qui me correspond le plus: je trouve que son non-jugement, le recul qu’il apporte est réellement unique. Encore une fois, on ne rentre pas dans des enjeux trop personnels. Les autres outils, notamment ceux de personnalité peuvent apporter un autre éclairage – ce à quoi je suis favorable en soi – mais dans le cadre de mon accompagnement je préfère rester sur une dimension plus protectrice. Je me sers de PULSIONS parce que je le connais et j’utilise l’outil depuis de très nombreuses années ce qui m’a permis de l’affiner, de le comprendre, d’en maîtriser les subtilités en faveur de mes clients. C’est une question déontologique, c’est un respect du cadre et cela permet d’éviter de faire des interventions dommageables. PULSIONS est pour moi une zone de sécurité.

Et vous, qu’est-ce que le test vous a apporté?

Énormément! Je l’ai fait deux fois depuis que je le connais, avec 10 ans d’écart. Et mes pulsions sont toujours restées dans le même ordre. Ma pulsion fondamentale, Social, était vraiment très haut dans le Bleu. Derrière, comme autres pulsions dans le bleu, j’ai Performance personnelle et Liberté, au même niveau. Et je n’ai pas de pulsions dans le Orange, ni dans le Rouge. J’ai compris que c’est très exigeant en termes de pression. Quand je l’ai refait, 10 ans plus tard, je me suis rendue compte que mes pulsions, tout en restant dans le même ordre, reflétaient la réalité de mon évolution. Ma pulsion Social a baissé tout en restant dans le Bleu, et en se rapprochant de ma Liberté et de ma Performance restées dans le Bleu. C’est un travail que j’ai fait pendant de longues années que de travailler sur cette dimension Social de mon profil. Et cela a été très rassurant de voir que cela se reflétait dans le nouveau. Finalement, en connaissant mon profil, je vis mieux mes comportements fondamentaux. Je sais aussi là où je dois porter ma vigilance ; je suis plus sereine et j’adopte des stratégies pour anticiper ce qui peut l’être afin d’éviter de me retrouver dans des contextes Orange ou Rouge.

Une anecdote?

Oui et elle est personnelle. J’ai proposé à mon conjoint de lui faire découvrir son profil PULSIONS. Curieux de nature, il a tout de suite accepté. Quelle ne fut pas ma surprise et – je dois le dire – mon inquiétude au départ (rires) de découvrir son profil hors normes. Je l’ai montré à Daniel, qui s’est étonné également et qui m’a avoué n’avoir vu que très peu de profils similaires. Mon conjoint a accepté avec plaisir l’échange et, au final, notre compréhension mutuelle de la méthode nous permet de mieux communiquer et de fondamentalement nous comprendre. Nous avons tous les deux un profil qui exige beaucoup de respect et d’indépendance, ce sur quoi nous nous rejoignons parfaitement.